Faire de Pôle emploi
un service innovant

Photo de François Nogué
François Nogué
Président
du Conseil d‘administration
Photo de Jean Bassères
Jean Bassères
Directeur général

« Pôle emploi doit continuer à agir au plus près des territoires »
- François Nogué

« En 2015, nos services numériques se sont développés et enrichis »
- Jean Bassères

Que faut-il retenir de l’année 2015 ?

François Nogué : 2015 a marqué une nouvelle étape dans la transformation de Pôle emploi. L’État, l’Unédic et Pôle emploi ont signé le 18 décembre 2014 la nouvelle convention qui fixe les orientations stratégiques de Pôle emploi pour les quatre années à venir. Cette convention réaffirme deux priorités : accélérer le retour et l’accès à l’emploi, avec une attention particulière pour le chômage de longue durée et récurrent, et améliorer la satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises.—

Jean Bassères : Présenté en février 2015, notre nouveau projet stratégique « Pôle emploi 2020 » poursuit le travail engagé et tient compte des enjeux à plus long terme. Il marque en particulier cinq orientations nouvelles sur les offres de services : commencer plus vite le parcours vers l’emploi, mieux accompagner les transitions professionnelles, devenir l’interlocuteur de confiance des entreprises pour leur recrutement, être au rendez-vous de la révolution digitale et simplifier la vie des demandeurs d’emploi et des entreprises. Quatre orientations complémentaires doivent permettre à Pôle emploi de donner une place centrale aux résultats de son action, de mieux s’organiser pour rendre un meilleur service, de développer les compétences en interne et de faciliter les parcours professionnels et enfin d’innover pour préparer l’avenir.—

Avec quels résultats ?

François Nogué : Les actions engagées en 2015 vont dans la bonne direction. Les 13 indicateurs de la convention tripartite permettent de juger les résultats des actions mises en place : 11 ont progressé par rapport à 2014. Par ailleurs, huit indicateurs se situent à la cible voire la dépassent à fin 2015, alors même que le niveau des cibles est particulièrement ambitieux. Les tendances positives observées sur le retour à l’emploi sont une source de satisfaction majeure pour Pôle emploi, dans un contexte de dégradation de la conjoncture et d’augmentation de la charge de travail. Ainsi, les résultats sur le retour à l’emploi durable des demandeurs d’emploi progressent de 3,2 % en 2015 par rapport à 2014. Les objectifs sont également atteints dans plusieurs domaines, en particulier la satisfaction des demandeurs d’emploi concernant la tenue des délais de paiement des allocations, 93,3 % d’entre eux ayant perçu leurs allocations dans les délais, pour une cible de 93 %. S’agissant des entreprises, 65 % se disent aujourd’hui satisfaites de leur dernière opération de recrutement avec Pôle emploi.—

Jean Bassères : Cette transformation profonde, engagée depuis plusieurs années, nous a permis de personnaliser davantage nos services, avec la mise en place progressive du nouveau parcours du demandeur d’emploi et le déploiement des conseillers dédiés à la relation aux entreprises. Cette approche proposant des accompagnements adaptés aux besoins spécifiques des différents publics a favorisé une meilleure satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises. En 2015, nos services numériques se sont développés et enrichis : améliorations apportées à pole-emploi.fr, qui agrège désormais les offres de plus de 70 partenaires, salons de recrutement virtuels, suivi 100 % web et ouverture de l’Emploi Store, une plateforme numérique qui réunit tous les services digitaux pour optimiser sa recherche d’emploi. Avec 104 partenaires, l’Emploi Store propose environ 180 services en ligne, libres d’accès et gratuits.—

Quels défis doit relever Pôle emploi en 2016 ?

François Nogué : Pôle emploi doit continuer à agir au plus près des territoires. Son ancrage territorial et les partenariats renforcés permettent à Pôle emploi de consolider la déconcentration de son organisation et de son action, pour mieux tenir compte des situations locales et compléter l’offre de services. Pôle emploi doit aussi apporter toute sa contribution dans le cadre de la mobilisation générale sur la formation et poursuivre son investissement sur les mesures gouvernementales, aux services de nos concitoyens.—

Jean Bassères : Notre défi aujourd’hui est de répondre à l’enjeu de formation des demandeurs d’emploi. Le « plan 500 000 formations supplémentaires » nécessite de doubler l’effort de formation pour les demandeurs d’emploi. C’est un investissement majeur, en parfaite cohérence avec notre stratégie, qui conforte notre rôle d’expert de l’accompagnement des transitions professionnelles, dans le cadre du conseil en évolution professionnelle. Grâce au travail quotidien des conseillers de Pôle emploi, nos résultats sont encourageants et nous devrons encore les améliorer. À plus long terme, Pôle emploi doit poursuivre sa transformation, pour répondre aux enjeux à venir du marché du travail, et en faisant le choix d’innover au quotidien avec nos partenaires.—

Chiffres clés
2015

Quatre indicateurs de résultats qui répondent
à l’attente de nos publics

3,7 millions
de personnes inscrites à Pôle emploi ont retrouvé un emploi
93,3 %
des demandeurs d'emploi obtiennent leur premier paiement dans les délais
65 %
des entreprises sont satisfaites des services de Pôle emploi
65 %
des demandeurs d'emploi sont satisfaits de leur accompagnement par Pôle emploi

Demandeurs d'emploi et entreprises

7,3 millions
d'inscriptions de demandeurs d'emploi

404 000
entreprises utilisent nos services


4 200
conseillers « relation entreprises »


5,1 millions
d'offres d'emploi publiées sur pole-emploi.fr


470 000
formations prescrites


456 000
contrats aidés signés


4 000
événements organisés par Pôle emploi chaque année auxquels 500 000 demandeurs d'emploi participent

Indemnisation

32,4 milliards
d'euros versés aux demandeurs d'emploi pour le compte de l'Assurance chômage

3,6 milliards
d'euros versés pour le compte de l'État et du fonds de solidarité


9,2 millions
de dossiers de demande d'allocation traités

Services à distance

45,3 millions
de visites par mois sur pole-emploi.fr

2,8 millions
de destinataires de la newsletter « Mode d'emploi » qui donne des conseils pour l'aide au retour à l'emploi


4,5 millions
de téléchargements des applications mobiles Pôle emploi


48,4 millions
d'appels au 3949, numéro court pour les demandeurs d'emploi


1,1 million
d'appels au 3995, numéro court dédié aux entreprises

Expertise marché du travail

2 millions
de visites par an sur pole-emploi.org

bmo.pole-emploi.org
le site qui permet de mieux identifier les métiers porteurs par bassin d'emploi


1
employeur sur 5 envisage de réaliser au moins une embauche en 2016

Organisation

54 000
agents

902
agences de proximité et relais


1
club RH national et des clubs régionaux, qui regroupent 1 800 entreprises membres

Responsabilité sociétale

5,3 tonnes
équivalent CO2 par agent

79 %
des sites valorisent leurs déchets de papier à la fin de 2015


7,3 %
taux d'emploi direct de travailleurs handicapés au sein de Pôle emploi

L‘année
2015

  1. Réélection de François Nogué dans sa fonction de président du conseil d’administration de Pôle emploi

  2. Lancement du projet stratégique
    « Pôle emploi 2020 : Ensemble,
    innovons pour l’emploi »

  3. Pôle emploi engagé dans la politique de la ville de la communauté urbaine d’Arras

    Pôle emploi cosigne le premier contrat de ville de France, porté par la communauté urbaine d’Arras (Pas-de-Calais) sous l’égide de la Caisse des dépôts. Ce document de référence porte des engagements en faveur des quartiers prioritaires du territoire pour la période 2015-2020. Pôle emploi et ses partenaires s’attacheront à réduire l’écart de taux d’emploi entre les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les autres territoires.

    ×
  4. Deux nouveaux accords de partenariat avec les missions locales et Cap emploi

    Accompagner le plus grand nombre de jeunes en recherche d’emploi et faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap est une volonté forte de Pôle emploi. Elle est réaffirmée par la signature d’accords de partenariats avec les Missions locales et Cap Emploi. La mise en œuvre opérationnelle est formalisée dans des projets locaux de coopération qui prennent en compte les spécificités territoriales.

    ×
  5. 788 conseillers de Pôle emploi suivent exclusivement les jeunes demandeurs d’emploi de moins de 26 ans

    Dans le cadre de l’offre de services d’accompagnement intensif des jeunes (AIJ), les conseillers mobilisent un ensemble de moyens pour favoriser l’accès à l’emploi durable : bilan professionnel, stratégie de recherche et plan d’action, suivi dans l’emploi, formation...

    ×
  6. Une évaluation positive de Pôle emploi par ses pairs européens

    Pôle emploi a bénéficié de la démarche de benchlearning proposée par le réseau européen des services publics de l’emploi (SPE). Il s’agit d’un processus d’apprentissage et d’amélioration qui repose sur l’évaluation de tous les SPE, la comparaison des résultats et le partage des bonnes pratiques. Le benchlearning combine à la fois une évaluation interne et externe avec la visite d’experts de la Commission européenne. De nombreux points forts ont été relevés comme le projet stratégique 2020 de Pôle emploi, la mesure de la satisfaction des usagers, la personnalisation des services, la mise en place des conseillers dédiés aux entreprises, la démarche d’innovation ou encore le développement des services dématérialisés.

    ×
  7. BMO, une enquête très attendue

    Outil d’aide à la décision, l’enquête sur les « besoins en main-d’œuvre » (BMO) des entreprises apporte un éclairage sur les attentes et les difficultés rencontrées par les employeurs en matière de recrutement. L’édition 2015 révèle notamment que les pôles de recrutement se concentrent dans les grandes métropoles, le sud-est et l’arc atlantique et que trois projets sur quatre proviennent des entreprises de moins de 50 salariés. Chaque année, l’ensemble des résultats est disponible sur le site bmo.pole-emploi.org qui a par ailleurs été enrichi de nouvelles fonctionnalités.

    ×
  8. 4 200 conseillers répartis partout en France ont pour mission d’accompagner les entreprises dans leur projet de recrutement

    Ce nouveau dispositif est au service d’une relation efficiente et de confiance avec les acteurs économiques. Il vient renforcer la stratégie de personnalisation des services de Pôle emploi.

    ×
  9. 180 collaborateurs ont été mis à l’honneur lors de la toute première édition des Trophées de l’innovation de Pôle emploi

  10. Premiers retours d’expérience de l’accompagnement global

    Près de 150 représentants des conseils départementaux et de Pôle emploi se sont réunis pour partager les premiers éléments de mise en œuvre de l’approche globale de l’accompagnement des demandeurs d’emploi en difficultés sociales. L’accompagnement global découle d’une convention signée en 2014 par l’ADF (Assemblée des départements de France), Pôle emploi et la DGEFP (ministère du Travail). Dans ce cadre, Pôle emploi prend en charge toutes les questions liées à l’emploi, et les conseils départementaux celles dépendant du domaine social. À la fin de 2015, on comptait 83 départements impliqués et près de 32 000 demandeurs d’emploi accompagnés.

    ×
  11. Lutter ensemble contre la discrimination à l’emploi

    Jacques Toubon, défenseur des droits, et Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, signent une convention pour coordonner les interventions des deux entités afin de répondre aux demandes et améliorer l’accès aux droits. Cet accord s’inscrit dans le projet stratégique Pôle emploi 2020 et son volet responsabilité sociétale, qui lutte notamment contre la discrimination à l’emploi.

    ×
  12. De nouvelles prestations pour les demandeurs d’emploi

    Pôle emploi crée Activ’emploi, une prestation sous-traitée de suivi destinée aux publics les plus autonomes, et Activ’projet, qui vise à accompagner le demandeur d’emploi dans la formalisation de son projet professionnel et à développer ses compétences à s’orienter. Activ’projet est dispensée à la fois en interne et par des sous-traitants et s’inscrit dans la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle (CEP). Toutes deux ont été conçues en fonction de la nouvelle politique d’externalisation des prestations qui vise à proposer davantage d’accompagnements intensifs par les conseillers Pôle emploi.

    ×
  13. Lancement de l’Emploi Store, un portail inédit des services digitaux de l’emploi

    Le site emploi-store.fr réunit un ensemble de services digitaux pour optimiser sa recherche d’emploi. Avec plus d’une centaine de partenaires, l’Emploi Store propose 179 services en ligne classés par centres d’intérêt : « Choisir un métier », « Se former », « Préparer sa candidature » et « Trouver un emploi ». Ils sont disponibles notamment via des MOOCs, des serious games, du e-learning, des applications mobiles, des sites web ou encore des simulateurs d’entretien.

    ×
  14. Un nouveau parcours du demandeur d’emploi est mis en œuvre dans quatre régions, pour une généralisation à l’ensemble du territoire en mars 2016

    Objectifs : des démarches simplifiées, un suivi renforcé et des contacts intensifiés pour accélérer le retour à l’emploi.

    ×
  15. L’appui des jeunes en service civique

    Pôle emploi accueille des jeunes de 16-25 ans en service civique dans ses agences. Ils ont pour mission d’accompagner les demandeurs d’emploi, notamment dans la prise en main des services à distance, et de faciliter les démarches de ceux qui sont en situation de handicap. Au 31 décembre 2015, 1  800 postes ont été ouverts aux candidats

    ×
  16. 200 conseillers, entre septembre et novembre, ont progressivement pris la responsabilité du contrôle à la recherche d’emploi

    En séparant les missions de conseils et de contrôle, cette nouvelle organisation permet aux conseillers référents de consacrer davantage de temps aux demandeurs d’emploi pour accélérer leur retour à l’emploi.

    ×
  17. Plus d’équité entre les hommes et les femmes de Pôle emploi

    Un nouvel accord relatif à l’égalité professionnelle homme-femme et à la conciliation de la vie professionnelle, familiale et personnelle des agents de Pôle emploi a été signé pour une durée de trois ans. Il est le résultat de plusieurs mois d’un dialogue social soutenu et constructif avec les représentants du personnel.

    ×
  18. 350
    participants (membres du Gouvernement, organisations syndicales et professionnelles, associations et collectivités territoriales) ont assisté à la 4e Grande conférence sociale pour l’emploi

    Parmi les axes prioritaires d’action, une attention particulière a été portée aux jeunes et aux chômeurs de longue durée. Pour répondre à ces enjeux, Pôle emploi a notamment mis en place l’accompagnement intensif des jeunes (AIJ), dès avril 2015.

    ×
  19. En visite au Lab de Pôle emploi, Myriam El Khomri, ministre de l’Emploi, en a rencontré les acteurs : demandeurs d’emploi, entreprises, recruteurs, DRH, start-up et collaborateurs

  20. L’Euro 2016, levier de croissance et d’emploi

    Pôle emploi signe avec un ensemble d’acteurs publics et privés, une convention nationale de partenariat pour que le championnat d’Europe de football 2016 serve la croissance et l’emploi. Les actions de recrutement et de formation prévues concerneront en priorité les personnes éloignées du marché du travail, notamment les jeunes demandeurs d’emploi, les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville et les personnes en situation de handicap.

    ×
1

Bruno, demandeur d‘emploi

« Avec les méthodes de travail de l’École 42, nos progrès sont exponentiels »

Bruno est demandeur d’emploi. Suivi à l’agence Pôle emploi de Rueil-Malmaison (92), il a fait carrière dans l’informatique. Grâce au partenariat signé avec l’École 42, l’école de développeurs créée par Xavier Niel, il a intégré une formation de programmeur. Depuis novembre, lui et une trentaine de demandeurs d’emploi se forment ou se perfectionnent à la programmation informatique. Ils se familiarisent avec la « norminette » (pour s’assurer du respect des normes de code dans les programmes développés), le robot (pour vérifier les programmes) et le fonctionnement de cette école novatrice. Une expérience où travail d’équipe, autonomie et émulation sont de mise – avec à la clé de fortes chances de retrouver un emploi dans cette filière d’avenir.

60 %
des demandeurs d'emploi sont en emploi 6 mois après avoir bénificié d'une formation prioritaire du « plan 100 000 »
2

Tiziana, conseillère Pôle emploi
Jean-Luc, travailleur social

« Chacun intervient dans son champ d’expertise en totale complémentarité »

Tiziana est conseillère « accompagnement global » depuis la mise en place de cette modalité d’accompagnement dans le Doubs en janvier 2014. Un rôle à part qui l’amène à travailler de concert avec les travailleurs sociaux du département afin de lever les freins professionnels, mais également sociaux, qui peuvent constituer des obstacles pour accéder à l’emploi. Avec Jean-Luc, leur mission est d’accompagner, chacun dans sa sphère d’expertise, les demandeurs d’emploi pour débloquer des situations sociales (accès aux soins, au logement, difficultés financières, familiales, aide à la gestion administrative…) et favoriser le retour à l’emploi. Une méthode qui repose sur une relation de confiance entre le conseiller Pôle emploi et le travailleur social et qui porte ses fruits.

52 %
des demandeurs d’emploi bénéficiant d’un accompagnement global dans le Doubs ont retrouvé un emploi
3

Vanessa, conseillère Pôle emploi
Clémence, demandeuse d’emploi

« Avec Vanessa qui m’accompagne, j’ai des repères et tout est plus simple »

Clémence, demandeuse d’emploi à l’agence de Friville-Escarbotin (80), a effectué son inscription et ses démarches relatives à son indemnisation directement en ligne. Ces étapes font partie du nouveau parcours du demandeur d'emploi déployé sur tout le territoire. Avec l’appui des services à distance, Clémence commence plus vite son parcours vers l’emploi. Vanessa, sa conseillère qui l’accompagne dans sa recherche d’emploi, constate que Clémence a déjà engagé des démarches, mais a besoin de conseils pour organiser ses recherches et mobiliser tous les outils à sa disposition. Dès lors, les contacts sont réguliers, que ce soit lors d’entretiens à l’agence, par courriel ou téléphone. Clémence utilise aussi les services de l’Emploi Store, le simulateur d’entretien et les cours d’anglais notamment, pour préparer ses rencontres avec les recruteurs et mettre toutes les chances de son côté. Démarches sîmplifiées, relation personnalisée et accompagnement de qualité : la recette gagnante pour accélérer le retour à l'emploi et améliorer la satisfaction des demandeurs d'emploi.

4

Yann, chef d’entreprise

« Aujourd’hui, une vraie relation s’est installée »

Yann tient cinq restaurants à Rennes et dans sa région, dont Léon le Cochon. Pour lui son métier rime avec proximité : proximité dans l’origine des produits choisis, proximité avec sa clientèle… Côté recrutement, c’est l’humain qui prime. Parti de rien, il a à cœur d’embaucher des personnes éloignées de l’emploi et notamment des jeunes en difficulté. Pour cela, il s’appuie sur Pôle emploi, dont les équipes dédiées aux entreprises sont à l’écoute pour trouver le candidat qui correspond à ses besoins. Ainsi, il bénéficie d’un service personnalisé, adapté au secteur, aux métiers et à cette volonté de donner une chance à chacun.

4 200
conseillers dédiés à la relation entreprise
5

Éric, conseiller Pôle emploi et intrapreneur

« Pour La Bonne Boîte, tout est parti d’une idée »

Conseiller à Hayange (57), Éric Barthélémy a eu l’idée de créer un algorithme identifiant les entreprises susceptibles d’embaucher dans les mois à venir. Son idée, déposée sur la plateforme interne InnovAction, a été repérée par la direction de l’innovation, qui a proposé de l’incuber au Lab. Depuis, Éric passe un mardi sur deux dans ce lieu réservé à l’innovation chez Pôle emploi, entouré d’un développeur et d’un consultant pour faire le point sur le projet et améliorer cet outil qui fonctionne comme un moteur de recherche. Un travail très concret puisque « La bonne boîte » est désormais disponible sur l’Emploi Store et accessible aux demandeurs d’emploi.

+ 5 000
idées ou pratiques déposées sur la plateforme InnovAction
470 000
formations prescrites par Pôle emploi en 2015
83
départements sont engagés dans cette collaboration
3,7 millions
de personnes inscrites à Pôle emploi ont retrouvé un emploi en 2015
65 %
des entreprises sont satisfaites des services de Pôle emploi
179
services disponibles sur l’Emploi Store
5,1 millions
d’offres d’emploi publiées sur pole-emploi.fr